Soirée sexe et orgasme devant un film porno hard

Marie baise sur film porno avec bon baiseur

Coucou à vous les libertins ! Et oui, me voilà déjà de retour pour vous raconter une autre de mes histoires coquines. Je suis certaine que beaucoup d’entre vous ont déjà eu ce fantasme. J’ai la chance d’avoir pu le vivre en vrai et, croyez-moi, ce fut une expérience inoubliable !

Le film hot

Ce soir, je ne travaille pas. Nous sommes en plein milieu de semaine et je me sens d’humeur nostalgique. Il pleut, c’est l’automne et les arbres perdent leurs feuilles petit à petit. J’ai envie d’un bon film, d’un plaid et d’un gros câlin… Le plaid et le film, c’est jouable. Concernant le câlin, cela me semble compromis. Célibataire depuis quelques semaines, j’assouvis mon appétit sexuel débordant avec les clients du bar où je travaille ou bien avec de simples plans cul pas terrible et surtout pas rappelable.

Je m’allonge sur le divan, simplement vêtu d’un tee-shirt XXL, oublié dans l’appartement par un jeune homme de passage. Je m’ennuie fermement. Je zappe sur les différentes chaînes de télévision sans trouver quoi que ce soit de très intéressant et aperçois mon godemichet traîner sur la table basse. Cela me donne des idées. Je me mets à l’aise et retire mon haut. Je ne porte plus que mon tanga que je décale doucement pour faire apparaître mes petites lèvres luisantes. Je caresse doucement l’entrée de mon intimité avec l’engin. J’avance lentement puis retire le sex toy. Je passe de plus en plus vite de ma chatte à mon cul afin de lubrifier convenablement tous mes orifices. Je retiens mon souffle et commence à apprécier franchement mon petit jeu solitaire. Je fais rentrer bien profondément le gode dans mon sexe et entame un va-et-vient puissant quand… on sonne à la porte.

Frustrée, j’attrape en vitesse mon tee-shirt en boule sur le sol et cours ouvrir à l’intrus. Je me retrouve nez à nez avec Justine, une amie rencontrée lors d’une soirée fabuleuse dans une boîte gay. J’ai le souffle court, Justine se rend très vite compte qu’elle a interrompu quelque chose. Elle passe la tête par la porte, me demande si je suis seule et si j’ai besoin d’un petit coup de main pour terminer avec un clin d’œil malicieux. Un peu penaude, je ne peux qu’acquiescer. J’entraîne Justine au salon tout en l’embrassant et en lui retirant son blouson en cuir. Fébrile, j’enlève une à une les couches de vêtements de mon amie pour découvrir sa jolie peau, douce et soyeuse. Je la caresse tout en continuant à jouer avec sa langue, sa bouche et ses cheveux. Je palpe sa lourde poitrine et pince avec fermeté ses tétons durcis par le désir. Je me rallonge sur le divan et montre d’un signe de tête le pauvre godemichet abandonné sur la table. Justine s’en empare, le lèche copieusement puis m’embrasse. J’ai maintenant le goût salé de ma chatte sur les lèvres. La langue de la belle Justine me suçote la lèvre inférieure avec sensualité et m’insère le jouet bien profondément. Je soupire de contentement et enclenche la fonction vibreur pour un maximum de sensation. Elle entame un ballet puissant qui me laboure le ventre. Je couine comme une folle et prends un pied phénoménal. Justine me mordille les tétons avec un sourire quand l’orgasme vient. Je crie à travers l’appartement sans aucune pudeur pour les voisins qui ont eu vu bien d’autres.

 

 

Grosse partie de jambes en l'air pour Marie salope de 20 ans

 

Soirée ciné digne d’un film porno

Après ce moment de sexe très agréable, une bonne douche à deux et un petit repas, nous décidons, Justine et moi, de sortir voir un film dans le cinéma à deux pas de l’appartement de celle-ci. Nous choisissons un film d’aventure. Les acteurs, et actrices, sont souvent à leur avantage dans ce type de film. Pourquoi ne pas passer une bonne soirée entre copines tout en se rinçant l’œil !

Nous arrivons avec une bonne trentaine de minutes d’avance, ce qui nous permet de nous mettre à l’aise avant le début de la séance, de papoter et surtout, de remarquer la présence d’un jeune garçon solitaire très agréable à regarder. Nous ne sommes qu’une dizaine de personnes dans la salle, mais les autres spectateurs se sont agglutinés tout devant, face à l’écran géant. Le film débute. Nous essayons de rester bien sages au fond de nos fauteuils, mais la tentation d’être vilaine est bien trop grande. Je me tourne vers Justine pour lui dire qu’elle a été super avec moi ce soir et que cette fois encore, elle a été très douée pour me donner du plaisir. Je lui exprime mon souhait de lui rendre la pareille en lui souriant avec un air coquin. Je la regarde dans les yeux tout en entortillant une mèche de mes longs cheveux autour d’un de mes doigts. Je prends sa main dans la mienne et la porte à ma bouche. Je lèche son index en fermant les yeux. Justine se tortille sur son fauteuil et me dit : “ Très bien, tu l’auras voulu, à mon tour maintenant ! “.

Je ne me fais pas prier et m’approche d’elle doucement pour prendre possession de sa bouche. Son gloss a un léger goût de cerise très agréable. Je lèche ses lèvres une à une en soupirant. Ma chatte en redemande déjà, mais je tente de la faire taire pour m’occuper comme il se doit de Justine qui l’a bien mérité après la baise de l’après-midi. Je descends doucement sur la gorge et la nuque de mon amie et y dépose une pluie de baisers très sensuels. J’attrape son sein que je titille d’un doigt. Le téton se durcit instantanément sous l’effet de l’excitation. Je jette un coup d’œil par-dessus mon épaule et aperçois avec stupeur que le beau garçon a déballé sa queue. Il se masturbe, la tête rejetée en arrière. Le spectacle de Justine et moi a l’air de lui faire beaucoup d’effet. Je fais un signe discret à Justine pour lui montrer la belle queue à honorer devant nous. Nous nous levons doucement et approchons du garçon qui n’a pas l’air du tout gêné par notre venue. Sa verge dressée m’attire et j’ai terriblement envie de me la fourrer dans la bouche. Le jeune homme maintient la cadence de sa main le long de son sexe tout en se présentant. Il s’appelle Paul et il sent extrêmement bon. Justine lui propose de venir chez elle pour faire connaissance plus en profondeur avec un grand sourire. Elle a toujours été irrésistible. Paul accepte et range gentiment sa superbe bite dans son pantalon qui a beaucoup de mal à fermer.

 

 

Orgasme de fou avec un super étalon pour Marie

 

Suite et fin du film… à l’appart

Nous courons presque pour arriver le plus vite possible chez Justine. Quelques centaines de mètres séparent le cinéma de son appartement. La distance nous aura surtout permis d’échanger quelques baisers et caresses, prélude de la folle soirée à venir. À peine arrivés dans l’appartement, Justine m’attrape par le bras et m’enlace langoureusement sous l’œil avisé de Paul qui n’en perd pas une miette. J’attrape la langue de mon amie tout en lui retirant son chemisier. Son soutien-gorge en dentelle tout transparent laisse apercevoir l’aréole de ses tétons pointés. Justine possède des formes magnifiques, ce soir avec cet ensemble, elle est encore plus excitante. Paul a l’air du même avis que moi. Il a retiré son pantalon et sa chemise. Il ne lui reste plus que son boxer blanc. Je laisse à Justine le soin de retirer l’habit superflu et en profite pour en faire de même. Je me retrouve nue face à l’apollon très occupé à malaxer les fesses de Justine tout en lui léchant les seins. J’entraîne la petite équipe dans la chambre tout en caressant le joli fessier musclé de Paul au passage. Il est vraiment très bien fait et possède une musculature de sportif.

Arrivés dans la chambre, je pousse le beau Paul sur le lit et attrape Justine par la taille. Les mains en coupe sur ses seins, je caresse Justine sous l’œil gourmand du jeune homme. La tête posée sur mon épaule, Justine offre une vue plongeante de son intimité au garçon. Je l’embrasse et me mets à genoux devant elle en lui écartant doucement une jambe. Justine s’exécute et pose un pied sur le lit pour m’aider à accéder à son jardin secret. Paul s’approche et embrasse Justine sur les seins pendant que ma langue s’aventure dans les contrées humides de sa féminité. Je lape le liquide salé des parois de son sexe avec satisfaction. Juliette gémit sous mes coups de langue répétés pendant que Paul lui malaxe les seins avec vigueur. Juliette me tire les cheveux pour me redresser et m’embrasse à pleine bouche. Elle me met à quatre pattes sur le lit et vient caresser mon anus d’un doigt expert. Elle passe de ma chatte à mon cul afin de lubrifier mon petit trou et insère son doigt d’un mouvement brusque. Son geste m’arrache un cri, mais je sens instantanément une vague de chaleur déferler en moi.

Je sens la présence de Paul dans mon dos. Il embrasse Justine qui s’est décalée pour faire une petite place à notre invité du jour. Paul enfonce dans mon sexe son membre gonflé de désir, m’attrape par la taille et me pilonne avec force. Je crie pendant que Justine vient me présenter son superbe minou dépourvu de poils. Elle glisse sa tête entre mes jambes et nous nous retrouvons dans un joli 69. Je lèche sa chatte humide avec délectation et je sens que Justine tente d’accéder à mon minou également. Les couilles de Paul viennent taper sur mon cul dans un claquement sec à chaque coup de hanches. Justine le pousse sans ménagement pour avoir, elle aussi, sa part. Paul se retire et dégage ainsi mon intimité pour la langue de mon amie. Il s’attelle maintenant à mon petit cul. Son gros engin, trempé de mouille, rentre à la perfection dans mon anus bien serré. Je sens son sexe élargir mon trou un peu plus à chaque poussée contre mon bassin. Je plonge ma tête dans l’intimité de Juliette, lui écarte les fesses et lui lèche copieusement la raie. Je trempe mes doigts dans le liquide de son sexe et insère deux doigts dans son anus. Elle couine comme une bonne salope ce qui accentue mon désir pour elle. Je sens que le beau Paul, aussi sportif qu’il puisse être commencer à faiblir. Il a ralenti ses mouvements de bassin et observe le nouveau jeu de Juliette et moi en train de nous mettre des doigts en soupirant. Il se retire, plein de transpiration. Juliette et moi descendons du lit et venons laver sa queue avec nos langues jointes. Juliette, transformée en nymphomane, lui suce les boules pendant que je m’applique à branler notre ami avec une main experte. Je lèche et entoure son gland avec ma langue. Paul gémit et plante ses ongles dans mon dos. Tout à coup, je sens sa queue gonfler et son liquide se déverser dans ma bouche. Juliette a pris place à mes côtés. Nous léchons ensemble tout le foutre répandu sur nos visages et la queue luisante.

Le beau Paul semble prendre beaucoup de plaisir à sa séance de cinéma du soir ! Il est certain qu’il reviendra très vite voir un nouveau film.

Pour vivre votre fantasme, au tel avec MARIE :

Pour écouter MARIE raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.